Histoire

De notre  petite église, nous retrouvons lorsque l’on entre dans le cimetière, des traces de fondation, preuve qu’elle fut en son temps, un édifice beaucoup plus vaste. Le clocher et la nef ayant été démolis, il ne reste donc que  le chœur, haute construction polygonale du 16eme siècle, à fenêtres divisées en deux ou trois petites ogives. On remarque sur l’autel une très belle Passion dont les personnages sont sculptés dans la pierre, l’un des plus beaux retables de France. La cure est dédiée à Saint- Fuscien, d’où le nom d’église Saint- Fuscien.

L’église contenait trois statuettes du 16eme siècle, mais étant donné les nombreux vols dans les églises, le conseil municipal a décidé de les laisser en dépôt au musée d’art sacré de Crépy en Valois. Il s’agit d’une vierge à l’enfant, d’une Piéta et d’un Saint Sébastien.

Le plus ancien seigneur de Rouville dont nous ayons la trace est Louis de Gougeul de Rouville au 14ème siècle. Ses armoiries étaient d’argent au lion d’azur, armé et lampasse de gueules, chargé de fleurs de lys d’or sur l’épaule gauche.

En 1530, les terres appartenaient à Christophine de Béthisy. Les habitants eurent droit au pâturage des bestiaux, dans le bois tout proche qui appartenait aux religieuses du parc aux Dames, mais un litige s’éleva et en 1758 les habitants firent un procès à ces religieuses devant le tribunal du Roi.

https://oise.catholique.fr/paroisses/paroisse-st-sebastien-crepy-en-valois